Le projet JACK

«Un criminel qui se fait passer pour un prêtre découvre un ange blessé dans le sous-sol de sa chapelle.»

Le projet JACK était une idée d’amener le processus créatif de conception d’une histoire dans une communauté.

J’avais mis en place un blogue, où je guidais le brainstorming. La plateforme n’était pas idéale (articles, commentaires, votes), mais ça a fonctionné. Un peu. Et pas longtemps… puisque j’ai commencé une formation intensive et j’ai dû abandonner.

Il faut dire que, plus je pensais à l’histoire, plus j’avais l’impression de copier un peu la série Preacher.

Le blogue existe encore: https://projetjack.wordpress.com/

Et j’avais rédigé ceci. Je ne l’avais jamais publié pour éviter d’orienter le brainstorm…

Prologue

Jack Cohen desserra son col romain et expira de soulagement. Ses habits religieux l’avaient toujours étouffé. Il se tourna ensuite vers la jeune femme allongée sur le lit. Ses vêtements sexy cachaient à peine ses importants atouts physiques.

— Je t’offre une coupe de champagne, Angie?

— Avec plaisir, mon beau ! En passant, mon nom n’est pas Angie.

Jack versa le champagne dans deux flutes de cristal. Le liquide doré coula lentement en pétillant.

— Au prix que je te paye, je vais t’appeler comme je veux!

Jack s’approcha lentement du lit avec le champagne. Il prenait le temps d’admirer le corps de la jeune femme. Ses yeux remontèrent le long des jambes élancées, suivirent les courbes exquises des hanches et s’arrêtèrent sur la poitrine voluptueuse. Cette professionnelle était bien plus charmante que la précédente.

Il s’assit à côté d’elle sur le lit moelleux et lui remit son verre. Elle vint le cueillir délicatement en prenant soin de faire glisser ses doigts le long des siens. Son toucher était doux et sensuel. Elle fait bien son travail, pensa Jack.

Elle prit une longue gorgée en le fixant dans les yeux. Son regard intense le captivait. Après avoir bu presque la moitié de son verre, elle le déposa sur la table de chevet. Le rebord de la flute garda l’empreinte rouge de ses lèvres pulpeuses. Jack vida son verre d’un seul coup et le laissa tomber sur l’épais tapis de la chambre d’hôtel. Le liquide répandit une vague de chaleur agréable dans sa poitrine. Les bulles lui pétillèrent jusque dans la tête.

La jeune femme se redressa en position assise, le dos arqué vers l’arrière. Elle approcha lentement son visage du sien. Sa main lui caressa la cuisse en passant très près de l’entrejambe. Sa bouche en coeur laissa échapper un faible souffle qui lui effleura la joue et le cou.

Jack ferma les yeux et la laissa lui chuchoter quelques mots à l’oreille.

— Je suis entièrement à vous pour la nuit, susurra-t-elle. Comment puis-je satisfaire vos désirs, mon père?

Mauvais choix de mot. Très mauvais choix.

Jack se leva brusquement. La jeune femme en tomba presque en bas du lit. Il la pointa sévèrement du doigt.

— Est-ce que c’est une église ici? Non. Je veux rien entendre de religieux!

— Je suis désolé, mon beau! répondit-elle en portant une main à sa bouche. C’est probablement un réflexe à cause de ta tenue de prêtre.

Jack reprit son calme. Il sourit en voyant la réaction de la jeune femme. Elle avait l’air complètement effarouchée, ce qui la rendait encore plus excitante.

— Je te pardonne pour cette fois, Angie. J’ai même une solution.

Jack retira sa chemise et ses pantalons rapidement. Ses vêtements volèrent dans un coin de la chambre. Il s’était complètement débarrassé de tout ce qui pouvait lui donner une allure de prêtre. Son corps nu se tenait maintenant debout près du lit.

— Hummmmm, gémit la jeune femme en le regardant de haut en bas. Me permets-tu au moins un «Oh mon Dieu!»?

Elle accompagna sa phrase d’un clin d’oeil. Ses grands cils battirent au rythme d’un baiser qu’elle lui lança du bout des lèvres. Jack rit.

— T’es une championne de la séduction, ma petite Angie.

Il se joignit à elle sur le lit. Les heures suivantes furent mouvementées, bruyantes et épuisantes. À la fin de la nuit, le père Cohen en avait vraiment eu pour son argent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *